François d’attaque pour la seconde étape!

François Champion, d’attaque 

pour la seconde étape de la Mini Transat 2021

Le navigateur Havrais François Champion en a terminé le samedi 9 octobre dernier avec la première étape de la Mini Transat Eurochef. Il a rallié La Palma aux Canaries (oui, l’île où sévit le volcan Cumbre Vieja!) en 6ème position, après 11 jours et 11 heures d’une étape tumultueuse, marquée par cette « neutralisation » de la flotte dans les ports espagnols, qui aura permis l’échappée belle d’un petit nombre de coureurs, tandis que la majorité de la flotte, dont François, respectait à la lettre les consignes de prudence de la direction de course. 

Au final, un sentiment d’inachevé pour le skipper Porsche Taycan, conscient d’avoir raté « le bon wagon », mais totalement rassuré quant aux formidables capacités de son plan Lombard, construit de ses mains au Havre, et qui a su dans l’alizé, et malgré une dérive cassée, montrer tout son potentiel. François, de retour chez lui au Havre, rejoindra la Palma le 21 octobre prochain, avec dans ses bagages une étrave neuve, prêt à s’élancer le 29 octobre pour le morceau de bravoure de cette Mini Transat, la traversée vers la Martinique et Saint François, soit 2 700 milles d’aventure en solitaire.

« Je travaille mes cours » avoue doucement François Champion, Prof de son état, et de retour à son domicile Havrais. « Je commence tout juste à faire mes nuits. Je suis un peu fatigué de cette premier étape, bien  que je ne me sois jamais « mis dans le rouge ». J’ai surtout un sentiment d’inachevé, l’impression d’avoir manqué le coche. La course s’est bien jouée en deux actes. J’ai bien négocié la première partie dans le golfe de Gascogne jusqu’à ce que je casse ma dérive, dans un choc avec un OFNI probablement. A partir de là, j’ai tricoté à l’envers. Je cherche le vent d’Est au ras de côtes espagnoles, mais cela repart plus au Nord. L’arrêt à Baiona a été un grand moment de confusion. On a respecté les consignes de la Direction de course. Mais il a été impossible de se coordonner entre coureurs éparpillés dans 4 ports différents pour avoir un redémarrage cohérent. Je repars dans la molle, derrière la dépression. On est arrêté pendant 6 heures. Deux bateaux à vue repartent avec un nuage et je reste scotché. Je  n’ai alors pensé qu’à ma route, animé par l’idée que la deuxième étape était un grand moment à bien vivre. Et là, dans l’alizé, c’est le bateau qui m’a remonté le moral. J’avais les bons réglages, les bonnes voiles, et le bateau s’est révélé dans tout son potentiel. De la 14ème place, je suis remonté en vitesse pure à la 6ème. Au portant VMG, je me suis régalé, et me suis dit qu’il y avait une belle étape à vivre dans l’alizé. J’y retourne avec beaucoup d’envie. »

François reprendra l’avion vers les Canaries le 21 octobre prochain, sa dérive de 2 mètres de long sous le bras.

Photos : Christophe Breschi – François Champion

Pour suivre la course : 

https://minitransat.geovoile.com/2021/tracker/

et en s’amusant : https://www.virtualregatta.com/fr/offshore-jeu/

http://francois-champion.com/

https://www.facebook.com/francoischampion650
https://www.linkedin.com/company/76934308/admin/
https://www.instagram.com/francoischampion650/
https://caen.centreporsche.fr/accueil

Les commentaires sont clos.